Partagez | 
 

 La Légende de Dreamland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Conteur
L'Enfant Papillon

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 15/06/2011
Age : 21
Où es-tu ? : Dans ma chambre... Jolie chambre....

Petites pensées et rêveries distraites
Ceux qui ont croisé ta route:
Ce que tu as sur toi:
Ton rêve préféré:

MessageSujet: La Légende de Dreamland   Mar 6 Sep - 13:19





Il était une fois un Conteur solitaire,
Qui haïssait le monde froid et terne des adultes.
Ce Conteur savait visiter les rêves innocents des enfants
Puis leur donner vie dans un monde onirique où tout était possible, sans exception.
Cependant, aucun adulte ne pouvait venir le souiller.
Ce monde fait des rêves des enfants, le Conteur l'appela Dreamland.


Or, seul dans son univers, le Conteur s'ennuyait.
Il eut un jour l'idée d'y appeler des enfants du monde entier.
Certains d'entre eux, attirés par les beaux papillons qu'il leur envoyait,
Entrèrent dans Dreamland pour n'en jamais ressortir.
Partout dans les grandes villes du monde, au XIXème siècle, des enfants disparurent pour toujours.

Le Conteur fit d'abord entrer une enfant pour lui tenir compagnie,
Et surtout, la protéger des adultes.
Mais celle-ci grandit, grandit et son âme devenue adulte se remplit de haine.
Le Conteur dût la chasser, et prit la décision de préserver la jeunesse et l'innocence des autres enfants.
Il fit aussi naître la vie, et de nombreux habitants virent le jour à Dreamland.
Ceux qui vivaient loin du Conteur grandirent, mais il ne s'en préoccupait pas.




Mais il finit par s'épuiser, car empêcher les enfants de grandir lui prenait toutes ses forces.
Finalement, à bout de forces, il se prit à rêver du cœur de Dreamland.
Il savait qu'en ce lieu inaccessible, il pourrait exaucer son vœu,
Et faire du pays des rêves un monde réel.
Toutefois, ni le Conteur ni ses protégés ne savaient comment l'atteindre,
Et le noyau du monde leur restait fermé.

«Je prendrai votre vrai nom, qui contient la force dont j'ai besoin,
Et vous devrez rêver tous ensemble pour atteindre le cœur du monde, dit le Conteur aux enfants.
En échange, Dreamland deviendra enfin réel, et vous pourrez exaucer tous vos désirs.»

Ainsi, ceux qui rêvèrent pour lui perdirent le nom donné par leurs parents, et peu à peu,
Ils commencèrent à oublier leur ancienne vie dans la réalité.
Mais certains refusèrent d'obéir au Conteur, et ils s'enfuirent vivre leurs songes ailleurs,
Dans les parties les plus mystérieuses de Dreamland.


L'enfant devenue adulte qu'il avait chassée était entre-temps devenue la reine d'un sombre royaume, Perdu au fin fond d'une Forêt de Rouages où ne vivent que les cauchemars.
Elle y attirait les enfants lassés de leurs rêves, qui voulaient retrouver la réalité,
En leur promettant que le cœur du monde leur rendrait la liberté.
Ils se mirent à construire de terribles machines pour y parvenir.
Le Conteur, qui ne voulait pas que ses protégés gagnent ce pays de cauchemars,
Les défendit de s'approcher de cette adulte.

«Ne sortez pas ! Leur soufflait-il à l'oreille. Ou bien la sorcière de la forêt vous mangera tous !»

Certains l'écoutèrent, d'autres pas, et allèrent se perdre dans la Forêt de Rouages.
Les enfants qui voulaient s'instruire allèrent dans le rêve d'Atlas pour écouter
Les conseils d'un mystérieux personnage empli de sagesse,
Et décidèrent de protéger le centre de Dreamland car ils craignaient que son ouverture anéantisse les songes.
Les enfants rebelles, opposés à tout forme d'autorité, n'en firent qu'à leur tête
Et se mirent à écumer les Abysses comme des pirates.
Ils voulaient le cœur pour eux tout seuls, ainsi qu'en être les seuls maîtres
Et attendaient le moment le plus propice pour le voler à quelqu'un d'autre.
Ils terrorisaient les enfants de la Maison de Poupée qui, fidèles au Conteur,
Continuaient d'inventer de fantaisistes rêveries pour ouvrir la source de leur convoitise.


Qui finirait par s'emparer du cœur ? Et de quoi étaient-ils tous capable pour ce faire ? La féérie cachait des horreurs et la tromperie prenait place au sein de Dreamland... Mais c'était aux jeunes rêveurs de faire basculer les choses.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Légende de Dreamland
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Les seigneurs de Dreamland
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» Les lieux de la légende...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Mélodie des Rêves :: Faisons connaissance ! :: Les Mémoires de Dreamland :: Notre histoire-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit